Accueil

Définition et Histoire de la pelote basque

La pelote basque, comme la plupart des jeux de balle, est issue du jeu de paume. Elle se pratique principalement dans le sud ouest de la France (Pays Basque, Landes, Béarn, Gironde),  en Espagne, et plus généralement dans tous les pays ayant vécu une immigration basque (Amérique); mais on peut bien entendu trouver des pratiquants ailleurs.

La pelote basque peut se pratiquer avec ou sans instrument, et à chaque instrument correspond une spécialité de ce sport à laquelle il donne son nom. Par exemple, on appelle xare la spécialité se jouant avec l’instrument du même nom. La pelote basque se divise en 8 grandes spécialités :

  • le rebot,
  • le pasaka,
  • la main nue,
  • le xare,
  • le chistera : joko garbi, grand chistera, remonte et cesta punta ;
  • la pala pelote de cuir : pala larga, pala corta, grosse pala et paleta cuir ;
  • la paleta gomme : paleta gomme espagnole (pelote pleine) et paleta gomme argentine (baline, pelote creuse) ;
  • le frontenis

Ces jeux se disputent sur trois aires de jeu :

  • le fronton « place libre » : main nue, rebot, joko-garbi, grand chistera, grosse pala, paleta cuir, paleta gomme espagnole ;
  • le trinquet : main nue, pasaka, paleta cuir, paleta gomme espagnole « pleine », paleta gomme argentine « baline » creuse, xare ;
  • le fronton « mur à gauche »:
    • court (30 m) : paleta gomme argentine, frontenis ;
    • court (36 m) : main nue, pala corta, paleta cuir, paleta gomme espagnole, joko garbi ;
    • long « jaï-alaï » (54 à 60 m de long) : cesta-punta, remonte, pala larga.